Aller au contenu principal
18 août 2011 / sebmayoux

Dernier hommage à Mirzaev l’Ouzbek

En ce jour pluvieux de l’été 2011, tout le monde se prépare pour la cérémonie funéraire de Mirzaev, tombé au combat, tué par une mine.

En temps qu’Ouzbek, il était musulman sunnite. La tradition musulmane impose de bénir et d’enterrer le corps dans les plus brefs délais après la mort. C’est pourquoi le responsable de notre « bivouac » a fait venir un imam et organisé cette cérémonie. Mirzaev recevra un hommage funèbre ici, avant que sa dépouille soit transportée par avion jusqu’en Ouzbekistan où il sera inhumé dans le caveau familial, dans la province de Karchi au sud du pays.

En temps que mercenaire, il est mort avec un statut de civil. Il ne recevra donc pas d « hommage national » qu’il aurait eu en étant militaire. Et croyez-moi, c’est bien dommage ! Il l’aurait bien mérité !

Ici, sur notre camp, Mirzaev va recevoir des funérailles musulmanes traditionnelles. Je ne suis pas sûr que cette tradition purement religieuse soit celle en vigueur lors des enterrements en Ouzbekistan, mais bon, qui connait le rituel funéraire Ouzbek? Qui sait comment sont enterrés les morts dans ce pays qui a tout juste 20 ans d’existence?

Selon la tradition, la dépouille de Mirzaev est disposé en long, sur le dos, sur une civière, la tête en direction de La Mecque.

Moi-même musulman, j’ai été invité par l’Imam a prendre part à la toilette rituelle, ainsi que 2 autres collègues (traditionnellement, la toilette est faite par 4 personnes). On a donc lavé le cadavre 3 fois, nous l’avons essuyé puis enveloppé dans 3 pièces d’étoffes vierges (non cousues), la paume des mains tournée vers le ciel.

Ensuite, l’Imam a prononcé la « prière des morts ». Cette prière est différente des autres: elle est brève mais surtout se récite debout, sans géniflexion ou prosternation de la part du religieux et de l’assistance.

Puis, le cors est transporté sur sa civière dans un avion spécialement affrêté: dans quelques heures, Mirzaev sera dans une tombe, aux côtés de ses parents et de ses proches.

En temps que musulman de France, je fus étonné de voir que la dépouille ne fut pas placée dans un cercueil. Je suis donc allé demander plus d’informations à l’Imam, qui m’explique qu’il a déjà entendu parlé de ces coutumes (de placer le corps du défunt dans un cercueil avant de le mettre en terre). Il me dit que ce genre de traditions n’a lieu que dans les pays non-musulmans. En effet, la tradition musulmane originelle prévoit que le corps soit inhumé « à même » la terre, seulement placé sur une civière, la tête vers la Mecque et les paumes des mains vers le Ciel.

Pas de cercueil donc. Je comprends mieux.

Intérieurement, je me demande combien de musulmans de France savent cela… Pas sûr d’en trouver beaucoup chez les « jeunes générations »…

Comme un symbole, dès la fin de la cérémonie, la pluie fine qui est tombée toute la journée s’arrête. Le soleil semble vouloir percer les épais nuages, comme pour dire, lui-aussi, à Mirzaev « bon voyage vers l’au-delà ».

Dans ce genre de situation, on est capable de s’émouvoir d’un rien, de trouver du romantisme et de la poésie n’importe ou…

Adieu Mirzaev !

Malheureusement, on pas eu le temps de trop se connaitre… J’ai appris ton prénom le jour de ta mort…

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :